/>
1 2 3 4 5 6

La Dernière Lame - Estelle Faye

 
Un grand merci aux éditions Le Pré aux Clercs et à Babelio pour m'avoir invitée à participer à l'opération spéciale Masse critique. Longue et belle vie à la nouvelle Collection Pandore !



L'auteur :
Estelle Faye est une auteure, scénariste et actrice française. Récompensée par le prix France Télévisions, elle a signé plusieurs courts métrages avant de se consacrer à l'écriture de romans. La Dernière Lame est son premier roman jeunesse.



Résumé :
Un monde qui ressemble à notre Renaissance, menacé par la montée des océans grouillant de créatures maléfiques, où règne la violence, la famine et la misère. L’Église des Cendres prospère sur tout ce désespoir, menée par la mystérieuse Marie aux yeux verts. Dans une des dernières villes émergées, Joad tente d’apaiser les souffrances et se prépare à affronter l’Armée des Cendres. Joad et Marie vont s’engager dans une course dont l’enjeu n’est rien de moins que le sort du monde.

Fantasy - Jeunes adultes / 452 pages / éditions Le Pré aux Clercs - collection Pandore


Mon avis :
J'étais très impatiente de découvrir cette nouvelle collection fantasy, orientée YA. Et cette première immersion fut largement à la hauteur de mes attentes, car il s'agit d'un coup de cœur :) Cela faisait un petit moment que je n'en avais plus eu.

Parlons un peu de l'histoire. Bienvenue dans un univers en pleine chute, où l'avenir de ce monde est menacé par la montée des eaux. Toutes les créatures terrestres sont en grand danger et se résignent à une fin inéluctable. La mer dévore petit à petit les dernières terres émergées et déverse son lot de créatures qui n'auraient jamais dû quitter les profondeurs. Mais l'engloutissement n'est pas le seul danger à craindre, car l'église des Cendres sévit à coup d'obscurantisme religieux et de conversion dans le sang. La terrible Marie aux yeux verts, une sans mémoire, devient le fer de lance de ce fléau. Tandis que Joad, médecin dans l'une des dernières villes à résister, se bat pour la survit de son hôpital. Il est le prochain dans la ligne de mire des Cendres.

J'ai adoré l'univers que propose l'auteur. En plus d'être original, il s'en dégage une atmosphère très sombre, vibrante, poisseuse, presque palpable. Où que l'on aille, impossible d'échapper à l'humidité et à l'iode qui vous colle à la peau. On découvre ce monde hybride plein de nostalgie, dont le déclin déchaine la violence.

J'ai été frappée par la maturité qui se dégage de ce récit. L'histoire est crue, violente, noire et sort des sentiers battus de la YA. Les thèmes abordés sont forts, comme celui des guerres de religion et l'opposition à la science. Cela fait vraiment du bien de voir que la romance, qui est trop souvent mise en avant (et devient de plus en plus un prétexte à l'histoire), n'est pas le seul créneau de la littérature destinée aux jeunes adultes. Voilà qui me rend encore plus curieuse de lire les autres parutions de cette collection prometteuse.

Les différents personnages m'ont beaucoup plu. Il y a d'abord Marie, qui nous surprend par sa force, mais aussi par sa cruauté et son obstination. Elle est tantôt respectée, tantôt détestée. Elle déchaîne le fanatisme et endosse le rôle de martyr. C'est un peu la Jeanne d'Arc du chaos.On espère toujours la voir revenir vers la lumière, mais sa foi l'aveugle et l'enfonce de plus en plus dans les ténèbres. J'ai adoré assister à cette naissance de l'armée de l'Ombre. 
Joad, son antagoniste, a tout de suite attiré ma sympathie. Il est beaucoup plus humain que Marie. Il a perdu la mémoire ainsi que deux membres, se bat lui aussi pour ce qu'il croit être juste et est dévoué, altruiste et idéaliste. Un personnage très attachant.
De nouveaux personnages apparaissent tout au long du récit, tandis que d'autres ne poursuivront pas l'aventure. Je n'ai juste pas compris pourquoi le personnage de Jester, qui a un rôle très important, n'intervient que si tard dans l'histoire. C'est le seul petit bémol de ma lecture.

Je vais terminer mon avis sur le style de l'auteur. Sa plume est belle, rugueuse, crue, glauque, réaliste, mais aussi poétique. Elle est très douée pour les descriptions et pour nous plonger dans cette atmosphère si particulière. Dans la laideur et le déclin, les quelques notes de beauté qu'elle ajoute, sont subjuguées.

Pour conclure :
Un coup de cœur pour ce one-shot de fantasy ! La Dernière Lame plaira aussi bien à son public de destination qu'aux adultes. Cet univers hybride en pleine chute est très original et l'atmosphère, vibrante. Une belle découverte de l'écriture d'Estelle Faye. Je serai au rendez-vous pour Porcelaine (sortie en 2013 chez Les Moutons électriques) et surtout je suis très impatiente de découvrir ce que nous concoctera la Collection Pandore.


Petite interview d'Estelle Faye :

 



3 commentaires:

Acr0 a dit…

Waouh, coup de coeur, carrément :D
Il me tente bien celui-là :) Et j'avais effectivement vu que Porcelaine sortait bientôt aux éditions Les Moutons électriques.

Naminé a dit…

Olala, si c'est un coup de cœur pour toi, je l'ajoute tout de suite à ma Wish-List ! Je crois que cette collection Pandore va être pleine de belles découvertes... Très jolie chronique <3

Pierre de jade a dit…

Je l'ai dans ma pal, faut que je l'en sorte, l'histoire a l'air très riche et j’attends l'auteur au tournant ^^

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...